Muralis Art Urbain

Trinquet des Charmilles -Olivier Bonhomme

La proposition d’Olivier est ici riche de sens et de promesse d’avenir.

La femme au cœur  du dessin est une personnification de Gaïa, la terre, dont le corps bleu nous renvoie à son surnom de planète bleue, ainsi qu’à l’importance de l’eau dans la survie de notre écosystème. 

Sa tête explose, comme surchargée, ou au contraire comme un espace de déconfinement, intégrant l’univers dans l’espace intérieur. 

Accroupis, elle semble prendre un temps de réflexion avant de s’élancer… Autour d’elle, des livres et des feuillets jonchent le sol, comme envolés et laissés à l’abandon. Faut il y voir une métaphore de la connaissance théorique qu’il faudrait dépasser au profit de l’expérience ? 

L’ibis rouge est aussi un animal du savoir, le maître de la connaissance, des écrits, celui qui connait et comprends tout, et qui diffuse cette connaissance. Il est incarnation du dieu Thot dans la mythologie égyptienne, dieu de la sagesse, de la connaissance profonde et spirituelle.

Gaïa a les mains posées sur le sol, en osmose avec son environnement, elle est lien entre terre et ciel.

Des cristaux émergent de la terre, source d’énergie, ils semblent ici la manifestation de la force de la terre, de sa puissance vitale.

Enfin le triangle inversé à ses oreilles est un rappel de l’interdépendance de l’homme et l’univers, ce qui est en haut est en bas et inversement, l’être humain est une part du grand tout personnifié par Gaïa.

Artiste: Olivier Bonhomme

Next Post

Previous Post

© 2021