Les médiations cette année se sont réparties en 4 axes principaux :

La première avec l’école « Simone Veil », la seconde avec l’école « Lucie Aubrac », la troisième avec les ateliers Live Painting de street art de l’artiste Naïf dans le cadre des subventions « Politique de la ville », la dernière étant avec les élèves de l’école primaire « Henri Lavielle » de Saint-Paul-lès-Dax.

Saisons #1

Les enseignants et élèves de l’école « Simone Veil » ont choisi de travailler avec l’artiste Kelu Abstract sur la diversité, les différentes cultures représentées au sein de leur écoles, et ont décidé de faire un portrait d’enfant pour le mur. Kelu a soumis plusieurs projets, un a été retenu de concert entre les enfants, instituteurs et municipalité, avant d’être peint à la fois par les élèves et l’artiste.

Le choix du titre a fait l’objet d’un moment en classe, et il est prévu que les élèves interviennent à droite de l’œuvre avec des pochoirs de couleur, inscrire des phrases. Le projet phrase résonne avec celui de Petite Poissone de l’an passé. Les enfants étaient par ailleurs enchantés de voir revenir un artiste dans leur école. Cette seconde opération a permit d’ancrer des souvenirs forts de ces évènements.

Saisons #2

La collaboration entre l’artiste Loraine MTI et l’école « Lucie Aubrac » s’est orientée en amont de la réalisation autour du programme pédagogique des primaires sur les contes. Les enfants ont proposé des dessins illustrant différents contes que l’artiste s’est approprié pour fournir son avant projet. La réalisation en raison des questions de sécurité liée à la manipulation de la nacelle a du être programmée en juillet.

Saisons #3

Les ateliers jeunes du quartier Cuyès. L’association Kalos a été subventionnée par la « Politique de la ville » afin de réaliser trois ateliers dans le quartier avec des artistes intervenants. Prévu mi-juin, ils ont du être reportés en raison de la pluie. C’est en septembre que les services sociaux et l’artiste ont pu le reprogrammer.

C’est l’artiste Naïf qui s’est chargé de ces premiers ateliers, l’un graffiti à la spray, l’autre dessin au sol, qui est une de ses pratiques spécifiques. Le matériel avait été commandé au préalable par l’association, spray, caps, bâches, Cellograff, masque adapté à l’usage de la spray, craies extérieures... L’ensemble du matériel est laissé aux services sociaux pour les jeunes du quartier avec l’accompagnement d’un éducateur, ainsi que de nombreux feutres PoSCa pour un atelier animé cette fois par un éducateur du centre social. Les retours des éducateurs et de l’artiste ont été très positifs, tout le monde ayant passé un très bon moment créatif.

Saisons #4

Enfin la dernière médiation a été organisée avec le service culture de la ville de Saint-Paul-lès-Dax et des enseignants de l’école primaire « Henri Lavielle » proche de la réalisation de la fresque. Trois classes se sont déplacées. Des informations sur l’artiste Ratur et son inspiration avaient été données aux enseignants. Cela a permis une réflexion en classe et l’élaboration de questions que les élèves avaient écrites chacun sur un papier afin de les poser à l’artiste.

Après avoir pu regarder la manière dont celui-ci procédait pour peindre à la brosse son immense mur, il les a rejoint afin qu’ils puissent lui poser les questions et échanger sur son métier.

En septembre un grand vernissage extérieur a été organisé en terrasse du restaurant « La Guitoune » sous l’arche du Mirailh peinte par l’artiste Wenc. Les commerçants du quartier et les habitants étaient invités ainsi que le personnel de la ville de Dax. Beaucoup de gens se sont déplacés, la soirée a été un moment chaleureux, convivial et festif.


Visualisez la localisation des œuvres. 

Voir la carte